L'homéopathie est devenue incontournable pour les professionnels de santé.

Une grande étude pharmaco-épidémiologique*  montre que dans les trois grandes classes de pathologies, celles qui impactent le plus la qualité de vie des patients (les troubles musculo-squelettiques, les infections des voies aériennes, les troubles anxieux ou d’insomnie), l’homéopathie peut et doit être la thérapeutique de première intention. 

Elle le doit par son efficacité.
Elle le doit par son innocuité.
Elle le doit par sa capacité à prévenir les pathologies induites (traitement de fond ou de terrain).

La pratique de l’homéopathie s’inscrit donc dans une démarche novatrice. La iatrogénie et les mésusages tant décriés ces dernières années en matière de thérapeutique classique doivent inciter tous les professionnels à revisiter leur arsenal thérapeutique.

Le bon médicament pour le bon usage.

Un grand nombre de pathologies nécessitent des traitements classiques (dits allopathiques) parfois lourds.
Un nombre très important ne le nécessitent pas.

Se former à l’homéopathie est par là même d’une utilité très forte pour :

  • Avoir une thérapeutique non iatrogène et efficace pour les pathologies les plus courantes.
  • Pouvoir associer aux traitements lourds et nécessaires une homéopathie de support, complémentaire, afin d’améliorer la vie du patient.
  • Pouvoir rompre la monotonie de son exercice et gagner le sentiment de traiter ses patients en profondeur et durablement.

La Fédération Française des Sociétés d’Homéopathie dispense un enseignement en phase avec les données des études les plus récentes en la matière.
Elle associe cette modernité à une fidélité à l’expérience clinique et pragmatique.
Elle se donne des outils modernes en termes de pédagogie et de transmission du « savoir apprendre » et du « savoir-faire, savoir-être ».

Médecin généraliste, médecin de spécialité clinique, sage-femme, pharmacien, préparateur, avez votre place dans une fédération d’écoles qui ne forment que et uniquement des professionnels de santé.

Ne ratez pas l’occasion de ne jamais regretter d’avoir frappé à notre porte.

Daniel Scimeca
Président de la FFSH

 

*Etude EPI3

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir