Chères consœurs, chers confrères et ami(e)s

La menace qui pèse sur notre pratique en tant que médecins homéopathes, nous amène à souhaiter faire entendre notre voix et à permettre à tous ceux qui partagent notre point de vue  de nous rejoindre.

Nous souhaiterions donc que, à titre d’information, cette lettre puisse être, dès que possible, communiquée à tous nos collègues homéopathes concernés.

 

Lettre ouverte aux médecins homéopathes

Confusion, indifférenciation, mais désir d’unité et d’évolution… Ce qui caractérise bien des aspects de l’époque actuelle n’épargne pas l’homéopathie.

Si la similitude  est au centre des enseignements d’Hahnemann et peut permettre de maintenir un lien avec le monde scientifique, sa transformation en analogies constitue une sorte de retour en arrière à une époque antérieure à Hahnemann. Elle nécessite de ce fait d’être considérée à sa juste valeur. Par son essence Hahnemannienne même, elle se doit de se constituer comme point de différenciation fondamental, non pas entre unicistes et pluralistes, mais entre les courants appliquant la similitude telle définie par le monde scientifique et ceux utilisant l’analogie.

Evoquée déjà dans le passé  et demandée dans le présent  par divers courants qui considèrent Hahnemann comme « dépassé », une différenciation dans la dénomination apparaît maintenant, non seulement justifiée, mais indispensable pour séparer, tout comme cela se fait déjà pour  l’anthroposophie, les courants utilisant l’analogie, de ceux qui appliquent la similitude – qui, il ne faut pas l’oublier constitue un élément essentiel de l’approche hahnemannienne. Cela permettra de dissiper ici bien des confusions et que chacun puisse trouver sa place autour d’un pôle unique constitué par l’utilisation de dilutions diluées, dynamisées.

En tant que praticiens formés à l’homéopathie telle enseignée par Hahnemann et à la suite de Jacques Baur qui déjà le souhaitait pour différencier sa pratique uniciste de celle des pluralistes, nous demandons que cette distinction puisse être clairement et officiellement faite maintenant. Séparer non pas unicistes et pluralistes, mais distinguer explicitement les courants appliquant la similitude telle enseignée par Hahnemann – et appliquée par Kent – de  ceux utilisant les analogies proposées par les nouveaux courants unicistes dont certaines bases antérieures liées à l’hermétisme et décriées par Hahnemann, semble devenir indispensable.

Bien confraternellement

Marseille, Montpellier

Décembre 2019

Comité des enseignants du DU d’Homéopathie d’AMU                                                                                

Les professeurs Yves Francès, PU-PH, médecine interne, Faculté de médecine ; Guy Balansard, et Riad Elias Laboratoire de Pharmacognosie et Homéopathie, Faculté de pharmacie ; les Docteurs Marie-Christine Vergnet, Henri Carrée, Guy Rougier,  Bernard Poitevin, Luc Siméon

 

Collectif des enseignants du GHMP (FNSHMF)

Henri Carrée (Médecin), Pierre Santoire (Pharmacien), Marie-Christine Vergnet (Médecin), Monique Montagard (Sage-femme)

 

Collectif des enseignants de Montpellier

Philippe Rocheblave, docteur en médecine, président du CMH enseignant FFSH en France et à l’étranger, chargé de cours fac de pharmacie, consultant en oncologie à ICM, chargé de cours DU de maïeutique faculté de médecine de Montpellier ;

Geneviève Ziegel, docteur en médecine, neuropsychiatre, vice-présidente du CMH, enseignante FFSH, présidente du GHEPP, ex-chargée de cours faculté de pharmacie de Montpellier, enseignante dans différentes écoles d’Homéopathie en France (FFSH, FNSHMF) et à l’étranger.

Richard Pinto docteur en pharmacie, diplômé d’immunologie, d’Homéopathie, enseignant dans différentes écoles d’Homéopathie, en France (SRH, CMH), et à l’étranger), ex Chargé de cours en Homéopathie (Faculté de  pharmacie de Montpellier), Concepteur et coordinateur des enseignements HIPPOCRATUS de Botanique, Galénique et Homéopathie, Vice-président du Syndicat national de la Pharmacie Homéopathique (S.N.P.H.), ex titulaire d’officine.

Patrick Fauroux (CMH) Ancien enseignant MCU-PH de la Faculté de Médecine de Montpellier avec fonctions hospitalières détachées sur l'ICM, Maître en mathématiques, docteur en physique, docteur en médecine, spécialiste en médecine nucléaire

Jean-Marie Bastide, Professeur des Universités, Membre correspondant de l'Académie de Médecine, Membre correspondant de l'Académie de Pharmacie, Ex-responsable du DU d'Homéopathie délivré par la Faculté de Pharmacie de Montpellier.

Michèle Mallié, Professeur des Universités Emérite, Enseignant-Chercheur, Faculté de Pharmacie, Université Montpellier.

Jacqueline Peker, Docteur vétérinaire, Présidente d’honneur de la Société Française d’Homeopathie, Présidente de l’Instituto homeopatici veterinaro de Campinas